Aujourd’hui afin de souligner la Journée mondiale de la justice sociale et pour revendiquer des actions rapides et majeures en matière de justice sociale et climatique des militant-e-s de Extinction Rébellion Ville de Québec et groupes communautaires et écologistes de la région se sont invité-e-s à l’Hôtel de ville de Québec pour sommer le maire Labeaume d’entreprendre des actions majeures, à l’échelle municipale, quant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, telles que la gratuité et l’accessibilité du transport en commun et autres mesures.

Le groupe XRVQ a quant à lui demandé au maire de se prononcer contre GNL Québec. Nous faisions ainsi un rappel du 26 août dernier lorsque XRVQ s’était invité au conseil de ville pour lui faire cette même demande. Il avait refusé sous prétexte que ce n’est pas de sa juridiction et qu’il était inélégant de se prononcer sur des enjeux touchant d’autres municipalités.

Nous sommes revenus à la charge aujourd’hui en répondant que:
– la justice et l’intégrité de notre environnement dépassent une simple question d’élégance;
– que ce gazoduc qui va déchirer le territoire, polluer l’atmosphère et couler dans nos cours d’eau, lui, il ne respecte pas les juridictions des municipalités;
– que les GES n’ont pas de frontières … et leurs effets toucherons tous les Québécois;
– que c’est une multitude de communautés locales québécoises et communautés autochtones qui sont situées sur le tracé du gazoduc et risquent d’être affectées;
– que c’est sacrifier des d’espèces fragiles et importantes pour notre biodiversité … c’est sacrifier notre Béluga !!

Après avoir été expulsé par les policiers, les membres se sont déplacés vers le grand rassemblement prévu pour 16 h sur le Parvis de l’église Saint-Roch en plein cœur du centre-ville de Québec ou plusieurs discours et activités étaient prévus.

Voici la journée en photos, Crédit RÉPAC 03-12; Anne Guay

MÉDIA:
Climat : une cinquantaine de manifestants investissent l’hôtel de ville de Québec. 20 février 2020, Radio-Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *